2012 : première année Apple sans Steve Jobs

Depuis maintenant une décennie, c’est comme une évidence. Partout où vous regardez, c’est Apple, Apple, Apple et encore une fois … oui, vous l’aurez deviné, Apple ! La firme de Cupertino, désormais première entreprise mondiale en capitalisation boursière, a dernièrement annoncé des résultats records du premier trimestre fiscal 2012.

Des statistiques stupéfiantes : son chiffre d’affaires de 46,3 milliards de dollars est un nouveau record pour la société, mais aussi un nouveau record pour la totalité de l’industrie informatique. Le bénéfice net de 13,06 milliards de dollars est quant à lui le deuxième meilleur résultat trimestriel de l’histoire, seulement dépassé par les 14,8 milliards de dollars d’Exxon à l’automne 2008.

Ces chiffres sont la conséquence de l’excellente performance fondée sur toutes les différentes tendances émergentes dans le cadre de l’utilisation des produits Apple imaginés par un homme : Steve Jobs. Un homme qui incarnait l’image « parfaite » de l’entrepreneur inspiré, obstiné, maniaque, créatif… certains comme moi diront génial. Imaginez ce que serait l’ordinateur et le téléphone sans l’inspiration de Steve. Cependant, son décès survenu en octobre dernier, nous pousse à nous interroger sur le maintien de la capacité d’innovation d’Apple à long terme. 

La firme n’a d’autre choix pour maintenir son image et le cours de son action. C’est pourquoi les prochaines sorties Apple feront à coup sûr beaucoup de bruit. Désormais entre les mains de Tim Cook, Apple devra se créer de nouveaux repères et être capable de poursuivre l’esprit d’innovation incarnée par son co-fondateur. Et, selon les quelques rumeurs, cette année sera marquée par la continuité avec les sorties de l’iPad 3, l’iPhone 5 et l’iTV. L’iPad 3 pourrait sortir le 24 février, jour anniversaire de la naissance de Steve Jobs. L’iTV, quant à lui, représente presque le testament technologique de Jobs, puisque dans sa biographie, il ambitionnait de créer une télévision intégrée et très simple à utiliser.

En somme, Cook doit faire ses preuves en faisant rêver ses clients et ses actionnaires. Car l’on sait tous que ce rêve reposait totalement sur Jobs et ses keynotes, suivis par toute la planète. Son décès est, donc, une grande perte pour tout ceux qui adorent la technologie, et peut-être une grande perte pour Apple. L’avenir nous dira si une firme qui bâtit son innovation sur un homme providentiel est capable de maintenir dans la durée sa capacité d’innovation.

2 réflexions sur “2012 : première année Apple sans Steve Jobs

  1. Pingback: 2012 : première année Apple sans Steve Jobs | Eco, Business & technologies news | Scoop.it

  2. Pingback: Apple : Nouvel iPad et première keynote de Tim Cook « InnovEnjeu – Business, Web et Technologies en Afrique

Réagir au billet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s